Pourquoi  c’est (aussi) bien d’avoir Une Boss !

Entrepreneuses et réussiteSelon une étude Dow Jones réalisée en 2010, les chances de succès d’une startup augmentent avec le nombre de femmes présentes dans leurs instances dirigeantes.

 

 

Les startups qui réussissent le mieux ont plus de femmes dans les postes de décideurs que celles qui réussissent moins bien (étude effectuée auprès de 20 000 entreprises entre 1997 et 2011). Dans les startups ayant au moins 5 femmes, 61% ont réussi contre 39% d’échec.

Par succès on entend :

  • avoir été introduite en Bourse ou être en cours d’introduction,
  • générer des profits réguliers,
  • ou bien ayant été acquise pour un montant supérieur à sa valorisation initiale.

Les entreprises n’ayant pas réussi se divisent en deux catégories :

  • celles n’ayant pas encore atteint le statut de « réussite » comme défini ci-dessus,
  • celles ayant échoué (cessation d’activité, banqueroute ou revente à perte).

Les raisons du succès : les femmes ont une approche différente, une plus grande prudence vis à vis des investissements, une meilleure gestion de la relation humaine ainsi qu’une plus grande ouverture vers l’extérieur (utilisation du réseau, recherche de conseils).

Par ailleurs, selon le site Inc.com, une étude à propos de Kickstarter a été réalisée entre 2009 et 2012, à partir d’une base de données portant sur :

  • 16 641 projets réussis,
  • 4 304 projets en cours,
  • 4 128 projets « ratés »,
  • 22 274 entrepreneurs,
  • 1 108 233 investisseurs.

Résultat : les entrepreneuses ont plus de chance de réaliser une campagne Kickstarter avec succès. Le taux de succès pour les femmes était de 69,5%, comparé à 61.4 % pour les hommes.

Il se trouve que les femmes sont une réelle force sur Kickstarter, l’étude montrant que 44% des investisseurs sont également des femmes ! Et celles-ci sont plus enclines à soutenir des projets portés par leurs consoeurs. Environ 40% des investissements féminins sont allés vers des projets portés par des femmes, alors que seuls 23% des investissements masculins sont allés à des projets féminins.

Autre point intéressant, plus il y a d’influence féminine dans l’équipe à l’origine de la startup, plus les femmes vont y investir, et inversement.
En moyenne, les femmes lèvent des capitaux moins élevés, mais ce n’est pas ce qui fait qu’elles ne réussiront pas ! CQFD 😉

On parle encore beaucoup d’équité, d’équilibre et je constate que nous avons encore (et c’est bien) besoin d’une journée spéciale pour nos entrepreneuses : ça devrait être tous les jours ! Plus globalement il est aussi souhaitable de rechercher un équilibre partout : dans les générations représentées (jeunes / quadra / séniors), les qualifications, …

Et vous, qu’en pensez- vous ? Connaissez-vous une entrepreneuse à succès ? Quelle est sa recette ?

Sources : Etude Dow Jones, Les Echos, Inc.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *