batteuse à courroie

Le manager, courroie de transmission hiérarchique !

N’avez-vous jamais entendu cette expression ?

Vision plutôt réductrice et pas forcément valorisante !

De plus, pour pousser l’analogie un peu plus loin, la courroie de transmission (ou de distribution) dans le moteur d’un véhicule est un élément d’usure qui doit être remplacé régulièrement…

Pas sûr qu’on ait envie d’être un « manager courroie » dans ce contexte !

Pourtant, certains motoristes (dont un célèbre allemand) ont contourné ce problème en intégrant une chaîne directement  dans le corps du moteur et dont la réputation de fiabilité/longévité n’est plus à faire.

Il serait intéressant de tenter de transposer ce principe dans le management. Comment concevoir cet élément durable, directement intégré dans le coeur du moteur (de croissance de l’entreprise) et faisant/créant le lien qui manque souvent entre vision stratégique et réalités opérationnelles ?

Cette « chaîne » humaine devrait avoir une construction flexible, agile et adaptable en fonction du contexte et des besoins : elle pourrait être composée de plusieurs éléments humains à l’image des maillons de la chaîne, solidaires entre eux mais aussi de l’énergie à transmettre après transformation !

Les principales qualités de cette chaîne humaine serait d’être :

  • composées d’éléments complémentaires (des hommes et des femmes de compétences et expériences diverses),
  • solidaires entre eux (on ne laisse pas un maillon faiblir !),
  • interchangeables (les compétences se recoupent),
  • issus de matériaux transformés (tout acteur de l’entreprise peut devenir un élément de la chaîne),
  • engagés dans la transmission harmonieuse de l’énergie venant du moteur vers les autres éléments (on parlera de « congruence hiérarchique »),
  • capables de remonter les tensions venant du terrain pour éviter toute « casse » en cas de sur-sollicitation de la part du moteur. Comme pour l’ABS : alerter et relâcher de la tension pour éviter tout blocage.

Ayant déjà abordé le thème du changement dans le management ici, je pense surtout que le monde de l’entreprise est en train de changer. Le modèle de création de valeur d’autrefois n’est plus linéaire (je vends davantage, j’achète davantage, j’investi davantage et rebelote). De même, les méthodes de management « à l’ancienne » paraissent de plus en plus désuètes.

L’intelligence collective dans l’entreprise doit être sollicitée, canalisée et valorisée. Qui de mieux placé que le Manager pour être au coeur de ce processus ?

Nous allons peut-être enfin connaître une période où le Manager aura (enfin) sa place centrale dans l’organisation, comme force dynamique et non simple transmetteur.

Et vous, quel est votre ressenti ? Avez-vous déjà cassé la courroie ?

Une réflexion au sujet de « Le manager, courroie de transmission hiérarchique ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *